ACCUEIL VINS CHAMPAGNES MOUSSEUX SPIRITUEUX PRODUITS SPECIAUX LE VIN CACHER DISTRIBUTEURS CONTACT
   
     
 

Le vin cacher

La « cacheroute » désigne le code alimentaire du judaïsme et l'un de ses principaux fondements.Le terme « cacher » signifie « convenable » ou « apte » à la consommation. Le vin étant un produit sacré, un élément essentiel dans la célébration des fêtes et cérémonies religieuses juives, son caractère cacher est d’autant plus important. « Il n’est pas de joie sans vin » selon le Talmud .

Etapes de l'Ă©laboration des vins cacher

La première démarche avant le commencement des vendanges consiste à organiser la visite des caves en vue de leur agrément religieux. Une fois la cave et les installations agréées par l’autorité religieuse, le Rabbinat, le propriétaire ainsi que le négociant mettent en place un cahier des charges très précis sur le travail à effectuer pour l’élaboration de la cuvée cacher. Depuis les toutes premières étapes de sa fabrication, jusqu’à sa mise en bouteille, le vin cacher doit être produit par un juif pratiquant; c’est la règle déterminante pour l’élaboration du vin cacher. Les délégués rabbiniques « Shomrim », sous l’autorité du propriétaire, sont les seuls aptes à effectuer toutes les manipulations. Le producteur reste le maître de la vinification en transmettant les techniques d’élaboration aux « Shomrim ». Ceux-ci, qui ont une grande expérience, connaissant toutes les techniques et les secrets des différentes régions de France, contribuent à la réussite d’une cuvée.

Vendanges et cacherisation

La vendange elle-même peut s’effectuer à la main ou à la machine par le personnel habituel, jusqu’à l’arrivée de la benne au conquêt. Dès que les grappes de raisin sont acheminées, en l’état à la cave, elles sont manipulées par les « Shomrim ». Auparavant, ceux-ci ont réalisé la cachérisation de tout le matériel utilisé, à l’eau bouillante, en veillant particulièrement à l’élimination de toute impureté. Ainsi les pompes, pressoirs, cuves de passage, avant de pouvoir accueillir le raisin, sont méticuleusement nettoyés et passés à l’eau bouillante. Les cuves de stockage, après avoir parfaitement été détartrées, sont purifiées et soumises à un lavage rituel par 3 bains d’eau froide successifs de 24 heures.

Evolution du vin

La vinification du vin cacher suit exactement l’évolution de celle de la cuvĂ©e non cachère. Les cuves sont soigneusement plombĂ©es, scotchĂ©es et identifiĂ©es par les « Shomrim ». Toutes les opĂ©rations de vinification (pressurage des raisins, sous-tirage des jus, filtration, passage au froid, prise d’échantillon, ouverture et fermeture des cuves, mise en bouteille), sont effectuĂ©es uniquement par les « Shomrim » sous l’œil vigilant et sous la responsabilitĂ© du propriĂ©taire. Seuls les additifs naturels, dont le rabbinat assure les contrĂ´les, peuvent ĂŞtre utilisĂ©s dans l’élaboration des vins, ce qui exclut additifs non naturels, sulfates, conservateurs, acide citrique, colle de poisson, gĂ©latine, etc... Ainsi, les « Shomrim », le propriĂ©taire et l’expĂ©rience du nĂ©gociant uniront leur savoir faire, en respectant les règles religieuses de fabrication et les procĂ©dĂ©s de vinification du vin traditionnel.

Toutes nos vinifications cachères sont fidèles aux méthodes traditionnelles.